You are currently viewing Une étude du minis­tère alle­mand de la défense envi­sage la dis­lo­ca­tion de l’UE d’ici vingt ans

Une étude du minis­tère alle­mand de la défense envi­sage la dis­lo­ca­tion de l’UE d’ici vingt ans

Des ana­lystes du minis­tère alle­mand de la Défense n’excluent pas l’effondrement de l’Union euro­péenne et une réor­ga­ni­sa­tion com­plète de l’ordre mon­dial exis­tant, écrit Der Spie­gel, fon­dant sa publi­ca­tion sur le rap­port inti­tu­lé « Pré­vi­sions stra­té­giques – 2040 » mis à la dis­po­si­tion de ses journalistes.

Dans ce docu­ment de 102 pages, les experts de la Bun­des­wehr pré­sentent plu­sieurs scé­na­rios pos­sibles de l’évolution de la situa­tion sur la scène inter­na­tio­nale au cours des 20 années à venir. Le pro­nos­tic le plus néga­tif aus­si bien pour l’Union euro­péenne que pour l’Allemagne pré­voit « de nom­breux conflits » pro­vo­qués par des décen­nies d’instabilité poli­tique et économique. 

« L’expansion de l’Union euro­péenne a ces­sé et des États sont de plus en plus nom­breux à quit­ter la com­mu­nau­té. […] L’Europe a per­du ses avan­tages com­pé­ti­tifs glo­baux. Un monde de plus en plus désor­don­né, chao­tique et déchi­ré par des conflits change com­plè­te­ment le cadre de l’Al­le­magne et de l’UE du point de vue de la poli­tique de sécu­ri­té » — tel est le scé­na­rio le plus néga­tif livré par les analystes.

Le deuxième scé­na­rio néga­tif pré­voit la divi­sion de l’Europe en deux blocs qui s’éloignent pro­gres­si­ve­ment l’un de l’autre que ce soit du point de vue éco­no­mique que poli­tique et social. Cela s’accompagne du pas­sage pro­gres­sif de pays de l’Europe de l’Est dans la sphère d’influence de Rus­sie, ce qui s’explique par leur dépen­dance aux hydro­car­bures, écrivent les auteurs du rapport.

La suite