You are currently viewing Le coup de gueule d’un maire contre Emma­nuel Macron

Le coup de gueule d’un maire contre Emma­nuel Macron

Cré­dits pho­to : BERTRAND GUAY/AFP

Ce mer­cre­di, à la Mai­son de la Radio, alors que l’As­so­cia­tion des Maires de France pro­po­sait aux can­di­dats à l’é­lec­tion pré­si­den­tielle de pré­sen­ter leur pro­gramme pour les com­munes, nous avons assis­té à une scène inédite : un can­di­dat à la pré­si­dence de la Répu­blique ren­con­trant pour la pre­mière fois les maires de son pays et posant, avant même l’é­lec­tion, les bases d’un divorce pro­fond entre l’E­tat et les communes.

C’est pour­tant bien ce qui s’est pro­duit à la seconde où, les maires pre­nant conscience de ce que cher­che­rait à leur impo­ser Emma­nuel Macron s’il était élu le 7 mai, ils lui ont bruyam­ment mani­fes­té leur hos­ti­li­té, ce qui a visi­ble­ment fort cha­gri­né le can­di­dat, qui, une fois encore, a per­du ses nerfs en se plai­gnant amè­re­ment des sif­flets plu­tôt que de cher­cher à en com­prendre la cause.

Quelle mesure a donc pu pro­vo­quer cette vive réac­tion de ces sen­ti­nelles de la Répu­blique que sont les maires ?

Eh bien, Mon­sieur Macron a trou­vé un moyen extra­or­di­naire de pour­suivre l’œuvre d’as­phyxie des com­munes en cours depuis plu­sieurs années : il jure la main sur le cœur que l’É­tat ne bais­se­ra plus ses dota­tions aux col­lec­ti­vi­tés… pour pré­ci­ser 30 secondes plus tard que ces der­nières devront néan­moins réa­li­ser 10 mil­liards d’eu­ros d’é­co­no­mies en 5 ans !

La suite