You are currently viewing Meurtre d’un prêtre fran­çais par un clan­des­tin rwan­dais : la faillite de la république

Meurtre d’un prêtre fran­çais par un clan­des­tin rwan­dais : la faillite de la république

On sait depuis 230 ans que la répu­blique n’aime pas les catho­liques. On sait main­te­nant avec cer­ti­tude qu’elle n’aime tout sim­ple­ment pas les Français.

Que vou­lez-vous ? La répu­blique – sur­tout fran­çaise – est uni­ver­sa­liste. Il lui est impos­sible de pré­fé­rer les siens aux autres. C’est même cette fameuse “pré­fé­rence natio­nale”, qui paraît abso­lu­ment évi­dente pour tout un cha­cun – et est appli­quée un peu par­tout dans le monde de la manière la plus natu­relle – qu’elle a en hor­reur. La Res Publi­ca ver­sion Grand Orient est Publi­ca jusqu’à l’extrême : en gros, n’importe qui dans le monde peut s’en revendiquer.

La suite