You are currently viewing Bar­ba­ra Stie­gler : « Les auto­ri­tés détournent les ques­tions sani­taires pour ins­tau­rer une socié­té de contrôle »

Bar­ba­ra Stie­gler : « Les auto­ri­tés détournent les ques­tions sani­taires pour ins­tau­rer une socié­té de contrôle »

« Socié­té de contrôle », démo­cra­tie « sus­pen­due »… Pour la phi­lo­sophe Bar­ba­ra Stie­gler, les déci­sions du gou­ver­ne­ment contre le Covid-19 nous plongent dans une « impasse poli­tique et sani­taire » inquié­tante. Et elle inter­roge la façon dont est menée la poli­tique de vaccination.

Repor­terre — Com­ment vivez-vous la période actuelle ?

Bar­ba­ra Stie­gler — Dif­fi­ci­le­ment. J’ai le sen­ti­ment que l’on s’enferre dans une impasse poli­tique et sani­taire. Les déci­sions prises par le gou­ver­ne­ment depuis le 16 mars 2020 construisent un pays frac­tu­ré où l’on oppose deux camps, celui du bien et celui du mal. On construit un affron­te­ment entre vac­ci­nés et anti­vax, créant un état de sidé­ra­tion dans la socié­té qui empêche de pen­ser et d’appréhender les ques­tions avec nuance et pré­ci­sion. Toute posi­tion cri­tique vous condamne à une dis­si­dence invi­vable. À un an de l’élection pré­si­den­tielle, c’est extrê­me­ment inquié­tant. En ren­voyant toute forme de contes­ta­tion à l’extrême droite, tous les ingré­dients d’une crise poli­tique majeure sont là.

La suite