You are currently viewing Huma­ni­taires exé­cu­tés au Niger : ce que les poli­ti­ciens et les médias ne disent pas

Huma­ni­taires exé­cu­tés au Niger : ce que les poli­ti­ciens et les médias ne disent pas

Le 9 août der­nier, en milieu de jour­née, au Niger, six membres fran­çais de l’ONG fran­çaise ACTED et deux accom­pa­gna­teurs nigé­riens ont été exé­cu­tés par sur­prise par des sau­vages à moto, démon­trant que, désor­mais, le dan­ger est partout.

On a déjà évo­qué ici les rai­sons de l’échec annon­cé – et confir­mé – de la coa­li­tion du G5 Sahel, ain­si que l’inutilité per­sis­tante des som­mets inter­na­tio­naux. Les mêmes causes pro­dui­sant les mêmes effets dans un contexte qui empire sans chan­ger de nature, il n’y a aucune rai­son que s’améliore de soi la sécu­ri­té dans la région…

Retrou­vez la suite ici