“Je suis au bout de mes capacités” (Général Lecointre, chef d’état-major des armées)

“Je suis au bout de mes capacités” (Général Lecointre, chef d’état-major des armées)

“Je suis au bout de mes capacités” (Général Lecointre, chef d’état-major des armées)

La démonstration est éloquente. Détaillée et précise. Le chef d’état-major des armées (CEMA), le général François Lecointre, a estimé lors de son audition du 16 octobre au Sénat que le modèle actuel de l’armée française n’était plus vraiment suffisant face à la multiplication des théâtres d’opération et à leur dureté. S’il est bien conscient que la loi de programmation militaire (LPM) qui couvre la période 2019-2025 va “permettre de réparer les lacunes et les carences capacitaires consenties lors des précédentes lois de programmation, de moderniser notre armée et de répondre à l’Ambition 2030”, il a fait part de ses doutes devant les sénateurs sur l’actuel modèle des armées confirmé par la Revue stratégique de défense et de sécurité nationale en 2017 : “La masse sera-t-elle suffisante à l’horizon 2030, au regard de l’ambition que nous nous sommes fixée et de l’accélération de la dégradation des relations internationales ?”

La suite