You are currently viewing « Je suis au bout de mes capa­ci­tés » (Géné­ral Lecointre, chef d’é­tat-major des armées)

« Je suis au bout de mes capa­ci­tés » (Géné­ral Lecointre, chef d’é­tat-major des armées)

« Je suis au bout de mes capa­ci­tés » (Géné­ral Lecointre, chef d’é­tat-major des armées) 

La démons­tra­tion est élo­quente. Détaillée et pré­cise. Le chef d’é­tat-major des armées (CEMA), le géné­ral Fran­çois Lecointre, a esti­mé lors de son audi­tion du 16 octobre au Sénat que le modèle actuel de l’ar­mée fran­çaise n’é­tait plus vrai­ment suf­fi­sant face à la mul­ti­pli­ca­tion des théâtres d’o­pé­ra­tion et à leur dure­té. S’il est bien conscient que la loi de pro­gram­ma­tion mili­taire (LPM) qui couvre la période 2019 – 2025 va « per­mettre de répa­rer les lacunes et les carences capa­ci­taires consen­ties lors des pré­cé­dentes lois de pro­gram­ma­tion, de moder­ni­ser notre armée et de répondre à l’Am­bi­tion 2030 », il a fait part de ses doutes devant les séna­teurs sur l’ac­tuel modèle des armées confir­mé par la Revue stra­té­gique de défense et de sécu­ri­té natio­nale en 2017 : « La masse sera-t-elle suf­fi­sante à l’ho­ri­zon 2030, au regard de l’am­bi­tion que nous nous sommes fixée et de l’ac­cé­lé­ra­tion de la dégra­da­tion des rela­tions internationales ? »

La suite