Azincourt : comment le film “Le Roi” (Netflix) piétine allègrement la réalité historique

Azincourt : comment le film “Le Roi” (Netflix) piétine allègrement la réalité historique

Timothée Chalamet incarne pour Netflix le roi d’Angleterre Henry V, vainqueur de la bataille d’Azincourt en 1415. / © NETFLIX

Depuis qu’il a regardé “Le Roi” (“The King” en V.O.) sur la plateforme Netflix, Christophe Gilliot ne décolère pas. “Je suis outré“, résume le directeur du Centre Azincourt 1415 qui entretient dans ce petit village du Pas-de-Calais la mémoire de la célèbre bataille médiévale du 25 octobre 1415 qui vit les archers du roi d’Angleterre Henry V triompher de la fine fleur de la chevalerie française, pourtant en surnombre.

On est écoeuré parce qu’en 2 heures, ce genre de films vient démolir tout le travail de médiation qu’on effectue ici depuis huit ans ou les travaux de recherche d’historiens comme Anne Curry ou Bertrand Schnerb”, poursuit-il. “C’est vraiment inquiétant qu’on puisse réécrire à ce point l’histoire et on peut difficilement lutter contre ça. Le grand public préférera toujours un film à un bouquin d’histoire. Là, il y a des gens sous terre, des gens qui sont vraiment morts lors de cette bataille, c’est ça qui me dérange le plus.

Alors certes “Le Roi” s’inspire d'”Henry V”, une célèbre pièce de William Shakespeare écrite vers 1599, qui offrait déjà elle-même une lecture très partiale de la bataille et un portrait pour le moins idéalisé de son vainqueur.

La suite