You are currently viewing L’A­frique Réelle N°105 – Sep­tembre 2018
|

L’A­frique Réelle N°105 – Sep­tembre 2018

Som­maire

Actua­li­té :

  • - Ethio­pie-Ery­thrée : un retour à la realpolitique ?
  • - Dji­bou­ti vic­time du rap­pro­che­ment Ethiopie-Erythrée ?
  • - Le port de Djibouti

Dos­sier :

  • - Le Mozam­bique, nou­veau foyer jihadiste ?
  • - Nige­ria : le conflit oublié du Middle Belt

His­toire :

La dimen­sion isla­mique de la guerre d’Algérie

Edi­to­rial de Ber­nard Lugan : Afrique : le retour des Britanniques 

Mar­di 28 août, Madame The­re­za May, Pre­mier ministre bri­tan­nique, a débu­té une tour­née afri­caine qui devait la conduire en Afrique du Sud, au Nige­ria et au Kenya. Trois pays qui furent, en leur temps, les trois points d’appui de la poli­tique colo­niale anglaise au sud du Sahara.

Si l’Afrique ne compte pas pour l’économie bri­tan­nique, le conti­nent dans son ensemble repré­sen­tant envi­ron à peine 3% des expor­ta­tions et des impor­ta­tions bri­tan­niques – dont plus de 50% avec deux pays, l’île Mau­rice et l’Afrique du Sud -, un tel voyage s’explique dans le contexte du Brexit. Londres cherche en effet à s’ouvrir de nou­veaux mar­chés et de nou­veaux débou­chés en opé­rant un retour à ses fon­da­men­taux historiques.

Le pays est d’autant plus fon­dé à le faire qu’il n’existe pas de conten­tieux majeur avec l’Afrique car, l’habilité des diri­geants bri­tan­niques fut d’avoir déco­lo­ni­sé avant même que la demande leur en soit faite. Puis, une fois la déco­lo­ni­sa­tion opé­rée, de tour­ner défi­ni­ti­ve­ment la page. Voi­là pour­quoi nul ne fait à la Grande-Bre­tagne le reproche d’avoir pro­lon­gé la période colo­niale à tra­vers une « fran­ça­frique » au demeu­rant lar­ge­ment fantasmée.

La suite