Mais qui veut donc de leur Europe ?

Mais qui veut donc de leur Europe ?

Des trois « Grands » : le Royaume Brexit s’est dés­uni de cet équi­page hété­ro­clite ; les chefs des deux autres se ver­raient bien « Pré­si­dents de la Répu­blique » d’Europe ! Dans cet uni­vers mon­dia­li­sé, le titre de « Pré­sident » fait plus pen­ser à un pré­sident du club de boules local qu’à la fonc­tion pres­ti­gieuse de « Chef d’État. » « Chan­ce­lier » a une autre allure …

Mais nous le Petit Peuple, qui nous consi­dé­rons comme un Grand Peuple, nous, nous avons à cœur de res­ter Fran­çais ; unis dans une Europe des Nations ! Nos aspi­ra­tions ne sont pas celles de nos diri­geants !  Et en ce moment, Jupi­ter se rêve­rait bien César d’un empire Fran­co-Ger­ma­nique. Jamais les citoyens de notre pays n’auront été aussi…Assujettis ! Il faut faire de nous des « Fran­keu­ros » comme ils ont fait de notre mon­naie des « Euros Francs » et… Nous savons mesu­rer com­bien nous avons gagné au change ! Sommes-nous là pour ser­vir les ambi­tions de notre Élu en chef, ou est-il là pour ser­vir la France et les Fran­çais d’abord et avant tout ?

La France mérite un Royaume et les Fran­çais méritent un Roi ! Il faut ces­ser de réduire les Fran­çais au for­mat : « élec­teurs dociles et assis­tés. » Non, les Fran­çais ne sont pas des veaux, et ils n’ont pas le veau d’or comme idole ! Les Fran­çais sont des « Gens d’âmes », vous l’oubliez trop sou­vent « Mes­sieurs les Poli­tiques », vous ne leur par­lez que de… fric et de frac. Vous croyez par­ler à des murs qui n’entendent rien, mais détrom­pez-vous, les murs ont des oreilles, les Fran­çais vous entendent, vous ont com­pris et peut-être démas­qués… Votre Europe n’est qu’une grande sur­face com­mer­ciale, une foire d’empoigne dont nous ne vou­lons pas être les bestiaux.

La suite