Inter­pel­lé pour des sacs à dos jugés sexistes, le com­mu­ni­ty mana­ger de Decath­lon appelle au calme

Inter­pel­lé pour des sacs à dos jugés sexistes, le com­mu­ni­ty mana­ger de Decath­lon appelle au calme

Yann Ami­ry a été inter­pel­lé en août sur Twit­ter au sujet de sacs à dos de cou­leur bleu pour les gar­çons et rose pour les femmes. Il s’est avé­ré que les sacs étaient aus­si dis­po­nibles en bleu pour les femmes, mais l’in­ter­naute qui dénon­çaient le sexisme sup­po­sé de ces objets a reçu de nom­breux mes­sages injurieux

Une que­relle « vir­tuelle » qui n’en finit pas. Depuis près de sept mois, Yann Ami­ry, le com­mu­ni­ty mana­ger de Decath­lon, fait face à de vigou­reux échanges sur les réseaux sociaux au sujet de sacs à dos de cou­leur bleu pour les gar­çons et rose pour les filles. Cer­tains inter­nautes estiment que ces sacs sont sexistes et l’ont fait savoir à la marque. Le com­mu­ni­ty mana­ger a appe­lé au calme sur Twit­ter, jeu­di 8 février.

L’his­toire remonte à août 2017. Une inter­naute poste une pho­to des sacs Decath­lon sur Twit­ter et com­mente : « Chez Decath­lon, les sacs de ran­don­née ont un sexe ». Yann Ami­ry lui répond briè­ve­ment : « les sacs sont sim­ple­ment adap­tés aux mor­pho­lo­gies fémi­nines et mas­cu­lines, rien de plus. » Cer­taines inter­nautes s’é­tonnent de cette réponse, le res­pon­sable des réseaux sociaux pré­cise : « Ce n’est pas uni­que­ment une ques­tion de gaba­rit, les sangles sont aus­si adap­tées pour ne pas com­pres­ser les seins des femmes. » Il indique par ailleurs que les sacs pour les femmes existent en plu­sieurs colo­ris, et pas seule­ment en rose. Ils sont notam­ment dis­po­nibles en bleu.

La suite