L’homme enceint : nec plus ultra de l’idéologie du genre, stade ultime du nar­cis­sisme contemporain

L’homme enceint : nec plus ultra de l’idéologie du genre, stade ultime du nar­cis­sisme contemporain

Les per­sonnes trans­genres ont la cote ces der­nières années et sont ins­tru­men­ta­li­sées pour légi­ti­mer sans aucune ver­gogne l’idéologie de genre. C’est le moins qu’on puisse dire… Il faut bien admettre que celles-ci sont, par­fois mal­gré elles, pré­sen­tées comme la preuve irré­fu­table que la réa­li­té bio­lo­gique ne déter­mine pas l’appartenance d’un indi­vi­du à l’un ou l’autre sexe.

Offen­sive média­tique en faveur d’une « révo­lu­tion transgenre »

Pour mieux faire accep­ter ce qui jusqu’alors n’allait pas de soi, le show­biz, les médias mains­tream, le monde de la mode se révèlent être une arme redou­table. En 2014, Tho­mas Neu­wirth, alias Conchi­ta Wurst, était célé­bré à l’Eurovision. Cette même année, le maga­zine amé­ri­cain Time affi­chait en une Laverne Cox, acteur/actrice trans­genre et titrait « The trans­gen­der tip­ping point » (« Le point de bas­cule pour les trans­genres »). Plus récem­ment, la ver­sion anglaise du maga­zine Natio­nal Geo­gra­phic consa­crait un numé­ro spé­cial à « la révo­lu­tion trans­genre » avec en cou­ver­ture un gar­çon trans ori­gi­naire du Kan­sas, Ave­ry Jak­son, qui à l’âge de 5 ans a déci­dé de deve­nir une fille. Aujourd’hui, nombres de grandes marques se targuent d’avoir pour égé­ries des man­ne­quins trans­genres… Dans son numé­ro de mars 2017, le maga­zine Vogue Paris ne met­tait-il pas à l’honneur la « célèbre beau­té trans­genre » Valen­ti­na Sam­paio ? Qui l’eut cru il y a encore quelques années ?

Nous vivons une époque vrai­ment for­mi­dable. Le 16 jan­vier der­nier, la grande info du jour nous venait d’outre-Manche : pour la pre­mière fois en Angle­terre, un homme était sur le point d’accoucher. Ce jour-là, Télé­Star écri­vait com­plai­sam­ment : « Pre­mier papa bri­tan­nique à don­ner la vie, Hay­den Cross nous rap­pelle for­cé­ment la belle his­toire de Tho­mas Bea­tie, cet Amé­ri­cain qui a don­né la vie à trois enfants  entre 2008 et 2010. Aujourd’hui défi­ni­ti­ve­ment un homme, Tho­mas Bea­tie ne peut plus don­ner la vie. Mais son his­toire a fait le tour du monde,et lui a même per­mis d’être fina­liste à Secret Sto­ry 10 sur TF1 en 2016.  » Prière de nous exta­sier devant cette prouesse qui consiste à être un homme et enceinte, enfin enceint devrions-nous dire…

La suite