You are currently viewing L’A­frique Réelle n°145 – Jan­vier 2022
|

L’A­frique Réelle n°145 – Jan­vier 2022

Som­maire

Dos­sier : L’année 2021 en Afrique : bilan et pers­pec­tives pour 2022

Dos­sier : Les guerres afri­caines d’hier per­mettent de com­prendre celles d’au­jourd’­hui et de pré­voir celles de demain- Est-il pos­sible de pré­voir les conflits afri­cains de demain ?
- Les guerres anciennes
- Les guerres afri­caines depuis les indé­pen­dances
- Les causes des conflits afri­cains : droit des Peuples ou droits de l’Homme ?

Edi­to­rial de Ber­nard Lugan

Libye : les nuées démo­cra­tiques face aux réalités

En Libye, les élec­tions du 24 décembre 2021 ont été annu­lées et « repor­tées ». Les naïfs avaient assu­ré qu’elles allaient per­mettre de refer­mer la paren­thèse de chaos ouverte en 2011 par un Nico­las Sar­ko­zy bien mal ins­pi­ré par BHL. Un échec de plus pour la bien-pen­sance démo­cra­ti­co-occi­den­tale. Depuis 2011, refu­sant de prendre en compte les réa­li­tés humaines, cette der­nière pré­tend en effet recons­truire la Libye autour d’un préa­lable élec­to­ral incom­pa­tible avec le sys­tème poli­ti­co-tri­bal. D’où une impasse repo­sant sur quatre grandes erreurs :
1) Le pos­tu­lat de l’existence de la nation libyenneOr, il n’existe pas d’identité libyenne. La constante his­to­rique est ici la fai­blesse du pou­voir par rap­port aux tri­bus. Les bases démo­gra­phiques des groupes tri­baux ont certes glis­sé vers les villes, mais les liens tri­baux ne se sont pas dis­ten­dus pour autant. Grou­pées en (alliances ou confé­dé­ra­tions), les tri­bus ont leurs propres règles internes de fonc­tion­ne­ment qui ne coïn­cident pas avec la démo­cra­tie occi­den­tale indi­vi­dua­liste fon­dée sur le « One man, one vote ».

La suite