You are currently viewing Oli­vier mute : c’est le Véran indien !

Oli­vier mute : c’est le Véran indien !

Qu’on se le dise, Oli­vier Véran est un ministre mal­heu­reux. Et, à en croire Le Pari­sien de ce 12 juin, il entend que cela se sache : « Je suis pas­sé de jour­nées com­po­sées à 200 % par du Covid à des jour­nées com­po­sées à 100 % par du Covid. » Ose­ra-t-on lui faire remar­quer que pour un ministre de la San­té offi­ciant en pleine pan­dé­mie, c’est bien le moindre des efforts à accom­plir ? Oui.

Et cette pauvre petite chose meur­trie de se lamen­ter de n’avoir que quelques heures à lui, consa­crées à la boxe une fois par semaine et au pia­no. Sor­tez les mou­choirs : « Quand j’ai dix minutes à perdre, je tra­vaille les Conso­la­tions de Franz Liszt. » Perdre du temps à jouer du Liszt ? Béo­tien… On espère au moins qu’il a le temps de se chan­ger avant de taqui­ner le cla­vier, parce que dégrin­go­ler des arpèges avec des gants de boxe n’est pas for­cé­ment à la por­tée du pre­mier pia­niste venu, même le grand Keith Jarrett.

La suite