Oli­vier mute : c’est le Véran indien !

Qu’on se le dise, Olivier Véran est un ministre malheureux. Et, à en croire Le Parisien de ce 12 juin, il entend que cela se sache : « Je suis passé de journées composées à 200…