You are currently viewing Vac­ci­na­tion : des méde­cins pas très pressés…

Vac­ci­na­tion : des méde­cins pas très pressés…

 Au fait, toi, tu es pres­sé de te faire vacciner ? »

C’est, aujourd’hui, la phrase à la mode dans les conver­sa­tions entre méde­cins et, dans mon expé­rience per­son­nelle, les réponses révèlent un empres­se­ment, disons… mesuré.

Parce que la mienne est plu­tôt proche de la retraite, j’ai d’abord cru que c’était une ques­tion de géné­ra­tions. Mais connais­sance prise du taux de vac­ci­na­tion contre la grippe chez les soi­gnants en 2019, révé­lé par une étude Cova­Pred de San­té publique France – 70 % pour les méde­cins, 40 % pour les infir­miers et 20 % pour les aides-soi­gnants -, on conclut que la méfiance est très par­ta­gée. Moins, certes, que dans le reste de la popu­la­tion, mais déno­tant quand même un enthou­siasme modé­ré qui augure mal, dans ce milieu, de la très atten­due vac­ci­na­tion anti-Covid.

D’autant plus qu’urgence obli­geant, le révo­lu­tion­naire vac­cin Moder­na, à base d’ARN mes­sa­ger et expé­ri­men­té en quelques mois, semble avoir été gra­cié de beau­coup de contrôles et de pré­cau­tions d’usage. La bio­tech amé­ri­caine vient de dépo­ser sa demande d’autorisation auprès de la FDA (Food and Drug Admi­nis­tra­tion) et le fera inces­sam­ment pour l’instance équi­va­lente de l’Union Européenne.