Atteinte à la liberté

Atteinte à la liberté

Par Gérard Leclerc

Cer­tains remettent en cause l’extrême concen­tra­tion des pou­voirs dans les mains de l’exécutif du fait de l’épidémie qui frappe le pays. Mais ce qui est d’abord en ques­tion n’est-ce pas d’abord la liber­té inté­rieure de la per­sonne dés lors qu’on régule jusqu’à sa vie religieuse ?

Hier, j’évoquais la crise poli­tique d’un État en proie aux pro­blèmes très déli­cats de la sécu­ri­té publique. Mais je lis, ici ou là, que ce même État serait dans une logique de concen­tra­tion extrême des pou­voirs et donc en péril de ten­ta­tion éta­tique et auto­ri­taire. Nous serions en régime d’exception, en situa­tion d’urgence per­ma­nente. Ce genre d’analyse trouve en moi quelque écho, tant je suis rebu­té sou­vent par l’atteinte aux liber­tés fon­da­men­tales. J’avoue que l’affaire de la res­tric­tion à trente per­sonnes pour la messe m’a plus qu’indisposé. L’atteinte à la liber­té concerne ici la part la plus per­son­nelle, la plus intime de l’être, et le fait qu’on puisse ain­si por­ter atteinte à la litur­gie ne m’est pas supportable.

La suite