You are currently viewing Art et Essai : Cuban Network

Art et Essai : Cuban Network

Par Guil­hem de Tarlé

Cuban Net­work, un film d’Olivier Assayas, en VOSTF, avec Pené­lope Cruz et Édgar Rami­rez, adap­té de l’ « Affaire des espions cubains » dans les années 1990, et du livre « Les der­niers sol­dats de la guerre froide » (2011) de Fer­nan­do Morais.

Cuban Net­work, comme toutes les affaires et les films d’es­pion­nage, c’est com­pli­qué, et on ne com­prend pas tout. C’est d’au­tant plus com­pli­qué que, anti-com­mu­niste pri­maire, je suis d’ins­tinct du côté de celui qui fuit le pays et le régime, même si j’ai été cho­qué, à tout le moins déçu, qu’il aban­donne femme et enfant… Mais, après tout, celle-ci sou­haite le suc­cès de la Révo­lu­tion, et le consi­dère comme « déser­teur et traître ».

Je n’en dirai pas plus, sauf le para­doxe de ce film qui, au demeu­rant, s’affiche cas­triste et s’a­pi­toie sur le sort de ses agents com­mu­nistes.
Inté­res­sant, en tout cas, de prendre conscience de la décep­tion des Cubains qui n’ont pas vu leur gou­ver­ne­ment tom­ber avec la chute du mur de Ber­lin et la dés­in­té­gra­tion de L’URSS ;

inté­res­sant aus­si de se dire que les tou­ristes à Cuba sont des « idiots utiles », pour ne pas par­ler de « col­la­bos » du régime.
Bref, un bon film d’ac­tion avec la jolie Pené­lope Cruz.