Quand les révo­lu­tion­naires fran­çais vou­laient abo­lir la galette des Rois

Quand les révo­lu­tion­naires fran­çais vou­laient abo­lir la galette des Rois

Quand les révo­lu­tion­naires fran­çais vou­laient abo­lir la galette des Rois 

Dans la salle du Manège, le 30 décembre 1792 quelques mois après la prise des Tui­le­ries et quelques semaines avant que Louis XVI ne soit guillo­ti­né, Pierre Louis Manuel, dépu­té de la Seine s’a­vance devant les membres de la Conven­tion natio­nale et déclare :

« J’ai à vous pro­po­ser, en mon nom, un décret fort court et qui ne peut pas souf­frir de dif­fi­cul­té. Je demande que la Conven­tion décrète qu’aucun ministre, de quelque culte que ce soit ; ne pour­ra célé­brer des fêtes, sous le nom de fête des rois. Ces fêtes sont anti-civiques et contre-révolutionnaires. »

Nous retrou­vons un arrê­té de la com­mune de Paris daté du 30 décembre 1791 qui tente de rebap­ti­ser la fête des rois en « fête du bon voi­si­nage », « fête des phi­lo­sophes » ou encore « fêtes des sans culottes » 

La suite