You are currently viewing L’ONU réclame à l’A­ra­bie saou­dite la levée du blo­cus au Yémen, mena­cé de famine
A girl receives a rice ration at a food distribution center in Sanaa, Yemen March 21, 2017. REUTERS/Khaled Abdullah - RC1FE7934DA0

L’ONU réclame à l’A­ra­bie saou­dite la levée du blo­cus au Yémen, mena­cé de famine

Dis­tri­bu­tion de rations de nour­ri­tures aux civils à Sanaa, la capi­tale du Yémen. Kha­led Abdullah/REUTERS

« Le Yemen risque la pire famine depuis des décen­nies, il faut agir ». C’est l’a­ver­tis­se­ment lan­cé mer­cre­di par Mark Low­cock, le chef des opé­ra­tions huma­ni­taires de l’O­NU, à l’A­ra­bie saou­dite. Depuis quatre jours, le pays est tota­le­ment iso­lé. Car en repré­sailles d’un tir de mis­sile balis­tique attri­bué aux rebelles chiites Hou­this qui a visé Riyad, le royaume de Sal­mane ben Abde­la­ziz Al Saoud a décré­té lun­di la fer­me­ture des ports, aéro­ports et accès rou­tiers vers le Yémen. Un blo­cus total qui empêche l’ap­pro­vi­sion­ne­ment en nour­ri­ture et autres pro­duits de pre­mières nécessités.

Face à cette nou­velle esca­lade dans la guerre qui oppose depuis mars 2015 les forces gou­ver­ne­men­tales yémé­nites appuyées par la coa­li­tion arabe emme­née par l’A­ra­bie saou­dite aux rebelles hou­thistes, les quinze membres du Conseil de sécu­ri­té se sont réunis hier pour des consul­ta­tions à huis clos. La Suède a aler­té les autres pays contre les « immenses consé­quences » pour le peuple yémé­nite si le blo­cus impo­sé par Ryad perdurait.

« Le niveau de souf­frances est immense. La dévas­ta­tion est presque totale. 21 mil­lions de per­sonnes ont un besoin d’aide huma­ni­taire urgente », a décla­ré le repré­sen­tant sué­dois adjoint à l’O­NU, Carl Skau. « C’est la pire situa­tion huma­ni­taire dans le monde, sept mil­lions de gens au bord de la famine, un enfant meurt toutes les dix minutes de mala­die, il y a presque un mil­lion de malades du cho­lé­ra », a‑t-il expliqué.

La suite