Écri­ture inclu­sive : c’est « non » pour Jean-Michel Blan­quer

Écri­ture inclu­sive : c’est « non » pour Jean-Michel Blan­quer

Lun­di, Jean-Michel Blan­quer, ministre de l’É­du­ca­tion, s’est décla­ré contre l’é­cri­ture dite « inclu­sive », des­ti­née à mettre sur un pied d’é­ga­li­té les femmes et les hommes, qui crée selon lui « des polé­miques inutiles ». Inter­ro­gé par Jean-Jacques Bour­din sur BFM TV et RMC sur l’op­por­tu­ni­té d’u­ti­li­ser cette écri­ture dans les manuels sco­laires, il a jugé que ce n’é­tait « pas une bonne idée ». « On doit reve­nir aux fon­da­men­taux sur le voca­bu­laire et la gram­maire, je trouve que ça ajoute une com­plexi­té qui n’est pas néces­saire », a‑t-il indi­qué. Il a en outre esti­mé que cela créait « des polé­miques inutiles », en abî­mant une cause, l’é­ga­li­té hommes-femmes, « qui est bonne »