Emmanuel Macron a beau afficher de grandes ambitions pour moraliser la vie publique, les députés de la majorité ne le suivront pas les yeux fermés. Deux mesures phares du projet de loi du gouvernement devraient être amendées lors des débats qui démarrent la semaine prochaine, a révélé Contexte et Marianne. Selon nos informations, le groupe La République en marche (LREM) à l’Assemblée nationale a en effet décidé mardi dernier de conserver la réserve parlementaire ainsi que le contrôle a posteriori des indemnités représentatives de frais de mandat.

Sur la réserve parlementaire, “ça s’est joué à deux voix près”, nous indique le collaborateur d’un député ayant assisté à la réunion de groupe. “La position majoritaire était de dire qu’elle pouvait être supprimée si un fonds était abondé pour les collectivités territoriales. Mais, on sait que la compensation aurait été compliquée à mettre en oeuvre et laissée au bon vouloir de Bercy…”, ajoute-t-il. Sur ce sujet, une fracture existe entre les députés fraîchement élus et les plus anciens.

La suite