You are currently viewing Les ONG et le Par­le­ment euro­péen réus­si­ront-ils à pro­vo­quer la guerre civile au Tchad ?
|

Les ONG et le Par­le­ment euro­péen réus­si­ront-ils à pro­vo­quer la guerre civile au Tchad ?

Par Ber­nard Lugan 

Alors que, par « miracle », le Tchad n’a pas ( encore ?) explo­sé après la mort d’Idriss Déby et cela, uni­que­ment parce qu’un pou­voir fort a rem­pli le vide poli­tique pro­vo­qué par sa dis­pa­ri­tion, le Par­le­ment euro­péen vient de som­mer le CMT (Conseil mili­taire de tran­si­tion),  d’entamer  d’ « urgence un pro­ces­sus démo­cra­tique plu­ra­liste » en appe­lant à un sur­réa­liste retour à l’ « ordre consti­tu­tion­nel et au res­pect des valeurs démo­cra­tiques » par la remise du pou­voir à  des « acteurs de la socié­té civile », afin de « garan­tir la tran­si­tion paci­fique au moyen d’élections démo­cra­tiques libres et équi­tables ».
Tota­le­ment igno­rant des  failles de la tec­to­nique eth­nique tcha­dienne et de l’histoire chao­tique du pays depuis les années 1960, aveu­glé par l’idéologie démo­cra­tique, le « machin » bruxel­lois ne pou­vait pas mieux faire pour mettre en place les condi­tions du chaos. Cette prise de posi­tion hors-sol ne doit pas éton­ner car, en véri­té, cet aveu­gle­ment  est la consé­quence du « lob­bying » pra­ti­qué par des ONG irres­pon­sables qui tissent la toile  idéo­lo­gique dans laquelle elles empri­sonnent le par­le­ment bruxel­lois. Der­rière cette prise de posi­tion, l’on retrouve en effet, entre autres, la marque  de « Pain pour le Monde », l’organisation des églises pro­tes­tantes et évan­gé­liques alle­mandes, celle du « CCFD Terre soli­daire », celle d’ « Agir ensemble pour les Droits humains, celle de « Mise­reor » l’organisme des évêques catho­liques alle­mands » et celle d’Acat (Action des chré­tiens pour l’abolition de la tor­ture). Et la liste pour­rait être poursuivie…

La suite