Pas d’assouplissement du couvre-feu pour le sec­teur de la culture, tranche Jean Castex

Pas d’assouplissement du couvre-feu pour le sec­teur de la culture, tranche Jean Castex

Le Pre­mier ministre a fer­mé la porte à un assou­plis­se­ment des res­tric­tions pour les mondes du ciné­ma et du spectacle.

« Les règles doivent être les mêmes pour tous » et tant pis pour le sec­teur de la culture. C’est ce qu’a décla­ré Jean Cas­tex en marge d’un dépla­ce­ment dans la métro­pole de Lille, ven­dre­di 16 octobre, et au len­de­main d’une confé­rence de presse où le monde de la culture avait été étran­ge­ment ignoré.

« Tout le monde doit être chez soi à 21 heures, sauf des excep­tions très pré­cises que j’ai énu­mé­rées hier », a ain­si décla­ré le Pre­mier ministre lors d’un point presse. « Je suis sûr que tout le monde va s’adapter, y com­pris le monde de la culture », sec­teur pour lequel le gou­ver­ne­ment déploie­ra « tous les moyens […] pour amor­tir le choc« , a‑t-il ajou­té. Une manière de sif­fler la fin du match entre le ministre de l’Économie, oppo­sé à un assou­plis­se­ment pour les mondes du ciné­ma et du spec­tacle, et son homo­logue à la Culture qui y était favo­rable. « Pour que des règles soient com­prises, pour que des règles soient accep­tées, a insis­té le chef du gou­ver­ne­ment, il faut qu’elles soient les mêmes pour tous. »

Retrou­vez la suite ici.