L’Affaire Castellucci

Un siècle tout juste après la pièce controversée Après moi d’Henri Bernstein, où déjà les camelots du roi s’étaient illustrés, leurs descendants, hérauts d’une jeunesse française en quête de sens, ont initié le combat contre la pièce de Roméo Castellucci s’intitulant « Sur le concept du visage du fils de Dieu »…
Ce qui ne devait être qu’un simple mauvais spectacle socio-culturel, dénoncé pour son manque d’envergure artistique, et sa promotion du nihilisme, est devenu en quelques jours l’Affaire Castellucci…
Grassement payé par nos impôts, ce spectacle d’enfants caillassant le visage du Christ suite à la défécation d’un vieillard sur scène mêle l’obscénité d’une représentation d’acteurs en mal de reconnaissance à la névrose d’un réalisateur.

Jeudi 20 octobre, malgré un « dispositif de sécurité » important – on parle de 150 CRS et gendarmes mobiles -, les jeunes militants de l’Action française étaient là pour manifester l’indignation des Français devant cette farce « schatologique » et « eschatologique » (selon l’auteur lui-même). A l’heure où la perte de repères de notre société est en grande partie due aux attaques incessantes contre les fondements de notre culture et de notre civilisation, il n’était pas dit que nous laisserions un théâtre bourgeois insulter l’image de notre patrimoine sacré et culturel.

La confrontation fut d’une rare violence, la milice républicaine particulièrement zélée, tenta en vain de barrer le passage à une jeunesse française exténuée par les renoncements et la complicité de l’oligarchie au pouvoir. Visiblement surpris par la détermination de jeunes français, la violence démocratique s’est exercée de manière particulièrement zélée : la répression exercée fut extrêmement brutale.
Nos camarades furent tabassés, triqués, matraqués, frappés, jetés à terre, menottés sans ménagement… Les gardiens du désordre établi se bousculaient pour frapper de jeunes Français venus les mains nues protester contre un spectacle immonde.
C’est là que, comble de l’abomination, un de nos amis, ligoté dans le dos, à plat ventre, gisant sur le caniveau, s’est fait écraser la jambe par un véhicule de police. Le fourgon stationna sur la jambe (vous lisez-bien…), notre camarade hurlait de douleur, devant une foule écœurée et choquée par l’incompétence et la brutalité des argousins. Les pompiers appelés étaient gênés eux-mêmes par l’attitude de ces pauvres types. Le régime a les serviteurs qu’il peut. Après des radios et un séjour à l’hôpital, notre ami fut placé 23 heures en garde à vue… Il est actuellement toujours en ITT et souffre de multiples traumatismes.

Ce jeudi 20 octobre, aux cris de : “Action Française“, et “La culture c’est sacré on ne laissera rien passer“, 17 militants d’Action française furent interpellés, pour avoir osé attaquer un spectacle impie et ordurier.

Les jours suivants, l’ensemble de la jeunesse française et catholique était présente, face au théâtre de l’abjection scénarisée : vendredi 21 octobre, 20 jeunes français furent à nouveau interpellés, une quarantaine le week-end suivant, plus de 200 dans la semaine qui vient de s’écouler… A l’heure où nous écrivons, un certain nombre de nos camarades sont encore détenus au poste ou au dépôt…

La mobilisation de l’Action française n’en restera pas là, cette fois encore, nous avons amorcé la pompe de la Réaction, il nous appartient d’accroitre notre mobilisation. Nous avons payé chèrement notre abnégation : l’intérêt national est premier !
Ne tolérons plus ces injures faites à notre pays et à nos compatriotes. En 9 jours, plus de 700 jeunes français se sont mobilisés, mais demain ? Demain verra la jeunesse libre, la jeunesse fière, la jeunesse française reprendre la grande destinée du peuple de France. Le combat continue et s’intensifie.

Denier de Jeanne d’Arc

Le « denier de Jeanne d’Arc » est une caisse de secours immédiat et caisse de combat des militants d’AF. Vous pouvez participer au fonds de soutien pour nos 4 amis ayant perdu leur emploi ainsi que pour aider le mouvement à surmonter les amendes reçues. Aidez-nous, manifestez-vous, rejoignez-nous.
Chèque à l’ordre du CRAF – 10, rue Croix-des-petits-Champs 75001 Paris

Notre combat

Nous sommes tous des héritiers
L’harmonie sociale ne peut exister que par la conciliation de l’homme avec la société. Mais la société n’est pas la somme des individus qui la composent. “L’individu paraît composer la société ; en réalité il ne la fait pas : il est fait et défait par elle”. La personne humaine est avant tout le produit de la société. Quels que soient les services que l’homme rend à la société, il est avant tout un héritier et un débiteur.
L’héritage grec a été assimilé et transmis par Rome, qui y a ajouté son propre apport : l’organisation politique et sociale, la notion d’Etat, la science du droit. Puis le christianisme a continué cette civilisation.
La civilisation française est inséparable de l’héritage chrétien. La civilisation est l’épanouissement de l’ordre social. Cet héritage impose des devoirs, qui fondent l’équilibre de la société.

L’opéra-théâtre « Sur le concept du visage du fils de Dieu » procède d’une vision du monde
anthropocentriste, antichrétienne où l’homme serait la mesure de toutes choses.

Face au relativisme
Alors que le libéralisme et l’individualisme contemporain font de l’homme et de sa subjectivité la mesure de toute chose, le réalisme, fondement philosophique de la civilisation classique, fait de l’homme une intelligence certes libre, mais soumise aux lois du réel.
Notre civilisation judéo-chrétienne est un élément de durée et de stabilité de la société. C’est le fondement de l’organisation sociale humaine qui permet l’équilibre et le développement d’une société harmonieuse.

Résistance avec l’Action Française
L’Action française est un mouvement politique : chacun y est libre de ses conceptions métaphysiques. Mais un nationaliste intégral a l’obligation de reconnaître le bienfait du catholicisme dans l’histoire de France.
L’Action française dénonce l’hypocrisie développée par les tenants idéologiques d’une société consumériste à outrance qui, sous prétexte de culture, déverse des flots de haine à l’encontre des fondements de notre civilisation.
L’Action française soutiendra et accompagnera tous les actes de résistance qui défendent notre civilisation. L’Action française entend se substituer aux autorités de la république pour faire respecter notre civilisation millénaire dont la catholicité est la matrice.

Tableau d’honneur

1. Antoine C.
2. Baptiste N.
3. Benoit M.
4. Bruno D.
5. Clovis D.
6. Donatien B.
7. Erwan D.
8. Etienne D.
9. Florent W.
10. François BK
11. François-Xavier C.
12. Frederic E.
13. Geoffrey D.
14. Geoffrey P.
15. Guillaume B.
16. Henri F.
17. Jean-Baptiste F.
18. Jean-Gab. de L.
19. Jérémy T.
20. Julien W.
21. Lilian D.
22. Louis B.
23. Maxime B.
24. Michel L.
25. Paul C.
26. Pierre Louis V.
27. Renaud D.
28. Thibault D.
29. Vincent G.

Nous remercions également les JFR pour leurs aides variées : Agnès B., Bérengère D., Blanche P., Marie D.

Tableau récapitulatif

681 heures de garde à vue
46 militants interpellés
22 avocats (dont 17 commis d’office)
12 jours d’ITT
6 inculpations
4 salariés ont perdu leur emploi