« Émeutes urbaines à Grenoble ou gilets jaunes : l’indignation politique à géométrie variable »

Dans le Mistral, en proie à des violences urbaines depuis dix jours, des pompiers interviennent sur l'incendie d'une voiture vendredi 8 mars. JEAN-PIERRE CLATOT/AFP Anne-Sophie Chazaud dénonce le décalage entre la condamnation virulente des violences commises par les «gilets jaunes», et le relatif silence de l'exécutif sur les émeutes urbaines…