La macro­ni­sa­tion des esprits

L’éditorial de François Marcilhac Les patriotes en peau de lapin, ou en hermine — mais il y a bien longtemps qu’en signe de domestication le lapin a remplacé l’hermine —, pensent-ils donc…