You are currently viewing Êtes-vous prêt pour le transracialisme?

Êtes-vous prêt pour le transracialisme?

Jadis, Michael Jackson devint blanc. Il était frappé de vitiligo, une maladie au nom étrange qui dépigmente l’épiderme. D’aucuns soutiennent que sa carrière incarna la réduction au néant de la notion de race. Après qu’il trépassa, gorgé d’anesthésiants dans son manoir, l’émoi fut tel que même dans l’hexagone, ses tubes furent repassés en boucle sur les ondes au point d’en écœurer ceux qui jusqu’alors, n’avaient rien contre lui. 

« Je suis un Coréen non binaire ! »

Il y a six ans, la notion de race fit à nouveau trembler l’Amérique du Nord, pour coloniser ensuite ce côté-ci de l’Atlantique. C’est ainsi qu’une Américaine blanche aux cheveux bouclés dénommée Rachel Dolezal, tenta, elle aussi, d’accéder à la postérité. Elle eut son heure de gloire du seul fait d’avoir fait croire à tout le monde pendant des années qu’elle était noire. « Je suis transracialiste », plastronna-t-elle alors sur le plateau du Today show de NBC. Et d’ajouter qu’elle n’était « certainement pas blanche. Rien de ce que se réfère aux Blancs ne décrit ce que je suis ». 

La suite