You are currently viewing Agres­sion de la Cocarde étu­diante : his­toire d’un guet-apens mon­té par l’ultragauche

Agres­sion de la Cocarde étu­diante : his­toire d’un guet-apens mon­té par l’ultragauche

Agres­sés lors de leur par­ti­ci­pa­tion à une mani­fes­ta­tion pour la défense des étu­diants, à Paris, ce mar­di 26 jan­vier, trois membres du syn­di­cat de droite ont été bles­sés par des mili­tants d’ul­tra­gauche armés de bâtons, chaînes et autres armes par des­ti­na­tion. Des suites judi­ciaires sont envi­sa­gées par les victimes.

En réponse à la situa­tion dif­fi­cile vécue par les étu­diants en cette période d’é­pi­dé­mie de coro­na­vi­rus, le syn­di­cat Cocarde étu­diante avait appe­lé à une mobi­li­sa­tion com­mune afin de deman­der, entre autres, la réou­ver­ture des uni­ver­si­tés. Dans un com­mu­ni­qué de presse, publié le 21 jan­vier, le syn­di­cat de droite appe­lait les autres orga­ni­sa­tions syn­di­cales à « mettre tem­po­rai­re­ment de côté [leurs] dif­fé­rents » afin de défendre au mieux les inté­rêts com­muns des étu­diants dont la détresse sociale et psy­cho­lo­gique a atteint un niveau sans précédent.

La suite