J’accuse

J’accuse

La tête tran­chée. Un pro­fes­seur d’histoire a eu la tête tran­chée, en France, en 2020, parce qu’il a fait son tra­vail. Parce qu’il a expli­qué à ses élèves ce qu’est la liber­té d’expression. La tête tran­chée par un isla­miste tchét­chène qui béné­fi­ciait du sta­tut de réfu­gié, c’est-à-dire de la pro­tec­tion de la France !

Stu­pé­faits, nous l’avons tous été, vous comme moi, devant cette nou­velle, devant ce mot ter­rible, une « déca­pi­ta­tion », sur­gie à la une de l’actualité, ven­dre­di der­nier. Cela, à quelques kilo­mètres de Paris, l’horreur à la sor­tie des classes.

Ven­dre­di der­nier, nous avons fran­chi un nou­veau cap, une plon­gée dans l’obscurantisme. Ven­dre­di der­nier, un ensei­gnant est deve­nu un mar­tyr de la France.

Retrou­vez la suite ici.