La phi­lo­so­phie d’Emmanuel Macron
France's President Emmanuel Macron delivers a speech at the French embassy during his official visit to Ivory Coast on december 21, 2019, in Abidjan. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)

La phi­lo­so­phie d’Emmanuel Macron

L’inqualifiable loi bioé­thique, votée en cati­mi­ni cet été par l’Assemblée natio­nale, oblige à s’interroger sur la phi­lo­so­phie pro­fonde du pou­voir actuel et de son prin­ci­pal res­pon­sable, Emma­nuel Macron.

Même si le pré­sident n’apparaît pas direc­te­ment dans cette affaire gra­vis­sime, sa res­pon­sa­bi­li­té n’en est pas moins direc­te­ment enga­gée, et c’est bien lui qui a pen­sé et mûri les lignes direc­trices d’un pro­gramme qui s’impose aujourd’hui en termes légis­la­tifs. Ce pro­gramme va bien au-delà des options clas­siques de la poli­tique, il com­porte des dimen­sions que l’on peut appe­ler méta­po­li­tiques, pour ne pas dire méta­phy­siques. Lorsqu’on évoque des chan­ge­ments de civi­li­sa­tion, on désigne for­cé­ment des options qui mettent en jeu notre concep­tion de l’homme, sa nature, sa des­ti­née. Et de ce point de vue, l’on est obli­gé de consta­ter aujourd’hui des bou­le­ver­se­ments qui portent atteinte aux prin­cipes même de notre tra­di­tion telle qu’elle s’est for­mée depuis les loi non-écrites d’Antigone, les com­man­de­ments bibliques et la charte des béa­ti­tudes évan­gé­liques.

Retrou­vez la suite ici.