États-Unis : émeutes anti­ra­cistes et idéo­lo­gie du genre

États-Unis : émeutes anti­ra­cistes et idéo­lo­gie du genre

Par Guillaume Staub

Depuis l’é­vé­ne­ment Georges Floyd, les États-Unis se retrouvent encore plon­gés dans d’in­ter­mi­nables émeutes anti­ra­cistes. L’hys­té­rie qui règne en maître dans nos socié­tés ne peut per­mettre à un simple fait comme celui-ci d’être trai­té de manière juste et réflé­chie ; la jus­tice étant une des notions les plus oubliées dans cet évé­ne­ment tra­gique. Celui-ci est d’ailleurs pro­blé­ma­tique à dif­fé­rents niveaux. Pre­miè­re­ment, la sur­ex­ploi­ta­tion du fait empêche la jus­tice de juger conve­na­ble­ment de ce der­nier. Deuxiè­me­ment, aux États-Unis, ce fait devient le sym­bole d’une lutte qui se dés­in­té­resse des faits et des études, il ne s’a­git que de construire, a pos­te­rio­ri d’une his­toire com­plexe, un ima­gi­naire sim­pliste. Troi­siè­me­ment, ce sym­bole fut repris en France dans un contexte his­to­rique extrê­me­ment dif­fé­rent et ce sans aucune nuance ou adap­ta­tion. Qua­triè­me­ment, et c’est ce qui nous inté­res­se­ra ici, ce fait mineur et toutes ses consé­quences obli­tèrent toutes les autres ques­tions qui se posent dans nos socié­tés et ce pour un laps de temps assez long pour que nos dif­fé­rentes ins­tances diri­geantes puissent avan­cer quelques lois scé­lé­rates sup­plé­men­taires.

C’est ain­si qu’aux États-Unis, sans que per­sonne ne pro­teste, l’i­déo­lo­gie du genre s’est invi­tée à la Cour Suprême – qui est pour­tant à majo­ri­té conser­va­trice. En effet, elle vient de rendre un arrêt sur la non-dis­cri­mi­na­tion qui revient à ins­crire l’idéologie du genre dans le marbre de la loi amé­ri­caine. Qu’en est-il exac­te­ment ? Doré­na­vant, un employeur ne pour­ra plus se sépa­rer d’un sala­rié si celui-ci décide de chan­ger de sexe. Cet arrêt résulte, comme il est d’u­sage aux États-Unis, de l’exa­men d’un litige qui eût lieu dans un salon funé­raire du Michi­gan où un employé per­dit son emploi. Qu’a­vait fait cet employé ? Il avait subi une inter­ven­tion chi­rur­gi­cale et était venu habillé en femme à son tra­vail. Or, c’est au titre du titre VII du Civil Rights Act – qui péna­lise la dis­cri­mi­na­tion fon­dée sur la race, l’o­ri­gine, la reli­gion ou le sexe dans le cadre du tra­vail – que cet arrêt fut pris ! Il s’a­git d’un coup de ton­nerre dans le monde légis­la­tif puis­qu’il redé­fi­nit la notion même de sexe ! C’est pour­quoi l’é­pis­co­pat amé­ri­cain ne put com­plè­te­ment se taire et dit par la voix Mgr José H. Gomez : « Je suis pro­fon­dé­ment pré­oc­cu­pé par le fait que la Cour suprême des États-Unis a en fait redé­fi­ni la signi­fi­ca­tion juri­dique du terme « sexe » dans la loi sur les droits civils de notre nation. C’est une injus­tice qui aura des réper­cus­sions dans de nom­breux domaines de la vie » (Vati­can News).

Le cœur du sujet est la non-dis­cri­mi­na­tion ; tant que celle-ci res­te­ra l’ho­ri­zon indé­pas­sable des légis­la­teurs, aucune res­tau­ra­tion natio­nale ne pour­ra être envi­sa­gée, car vivre, c’est dis­cri­mi­ner. Comme le note fort bien Thi­bault Mer­cier dans son livre Athé­na à la borne. Dis­cri­mi­ner ou dis­pa­raître ? , toute notre vie est mar­quée par une pré­fé­rence pour telle ou telle chose, or en choi­sis­sant telle ou telle chose, nous dis­cri­mi­nons les autres, nous ne pou­vons jamais faire autre­ment. La dis­cri­mi­na­tion jus­te­ment pen­sée est un gage de res­pect de la diver­si­té – puis­qu’elle pos­tule la dif­fé­rence – contre l’é­ga­li­ta­risme de nos socié­tés, c’est un gage de res­pect de la liber­té – puis­qu’elle pos­tule le choix de pré­fé­rer – contre nos socié­tés ama­trices de tota­li­ta­rismes mous, c’est enfin un gage de res­pect de la juste fra­ter­ni­té – puis­qu’elle pos­tule la pré­fé­rence pour son pro­chain plu­tôt que pour son loin­tain – contre nos socié­tés indif­fé­ren­tia­listes. Le légis­la­teur ne doit pas cher­cher la non-dis­cri­mi­na­tion, mais la juste dis­cri­mi­na­tion, celle qui res­pecte le droit, la nature, la jus­tice, l’é­qui­té et les besoins des peuples.