A l’affiche : Joyeuse Retraite

A l’affiche : Joyeuse Retraite

Par Guil­hem de Tar­lé

Joyeuse Retraite, un film fran­çais de Fabrice Bracq, avec Thier­ry Lher­mitte et Michèle Laroque (Phi­lippe et Mari­lou, les jeunes retrai­tés),  Nicole Fer­ro­ni et Omar Mebrouk (Cécile et Arnaud, leur fille et son mari, parents de deux enfants),  Judith Magre (Line, la mère de Phi­lippe), Nico­las Mar­ti­nez II (Oli­vier, l’agent immo­bi­lier).

Est-ce pour nous pré­pa­rer aux vacances de Noël, avec la double joie – chi­couf – de rece­voir ses enfants et petits-enfants (Chic ils arrivent, ouf ils s’en vont)… En tout cas mon épouse aime bien Thier­ry Lher­mitte et, en crai­gnant le pire, nous nous sommes ren­dus à cette comé­die.

Eh bien, elle est bien meilleure que ce que nous atten­dions. Certes on n’éclate jamais de rire, mais on rit quand même, on s’amuse durant tout le film avec notam­ment le jeu excellent, la per­for­mance, de Nicole Fer­ro­ni qui sur­passe les deux têtes d’affiche.

Ce pre­mier long-métrage de Fabrice Bracq est à peine une cari­ca­ture de notre socié­té. Consta­tons que La morale est sauve qui affiche l’esprit de famille et l’affection des géné­ra­tions… le poli­ti­que­ment cor­rect aus­si (comme Féli­cie), et toutes les cases des cli­chés et des quo­tas peuvent être cochées.

Deux scènes, néan­moins, devraient être cou­pées, dont une suite de pro­pos ordu­riers tenus – et même « gueu­lés » – par Mari­lou.

J’allais oublier de le dire… la salle, rela­ti­ve­ment four­nie, connais­sait le chi­couf…