L’Action française rend hommage au maréchal Juin

L’Action française rend hommage au maréchal Juin

Par Frédéric de Natal

Le mémorial au maréchal Juin a été fracassé au cours de la manifestation du 16 novembre dernier place d’Italie, à Paris. Des membres de l’ultra-gauche et des « Black-Blocs » ont utilisé des barres métalliques et des masses afin d’en faire des projectiles contre les forces de l’ordre. Or, le maréchal Juin est inscrit au panthéon des officiers qui ont contribué à libérer la France du joug nazi. Il y a trois jours, le mouvement royaliste, l’Action française, a donc décider de rendre hommage à ce patriote, pied-noir d’origine, héros de la campagne d’Italie.

Inaugurée en 1983, la stèle du Maréchal Juin est un symbole de la résistance française au nazisme. Et nombreux furent les « camelots du roi » parmi les premiers réseaux de résistance à l’occupant même si « il faut aussi savoir assumer les erreurs de notre passé » reconnaît Etienne Lombard, 56 ans, qui dirige la fédération francilienne de l’Action française. Il est l’arrière-petit-neveu du général de Gaulle et ne badine pas avec le sens des symboles qui rappellent la grande histoire de France. La fédération AF-île de France a un millier de membres et de sympathisants. Une des plus actives avec celle d’Auvergne- Rhône-Alpes et celle de Marseille qui a vu son nombre d’adhérents augmenter récemment.

La suite