Les para­doxes de l’écologie anthropophobe

Les para­doxes de l’écologie anthropophobe

Par Eric Let­ty

Qui avait enten­du par­ler de Gre­ta Thun­berg, voi­là seule­ment un an ?Presque per­sonne, hor­mis, sans doute, le cénacle de stra­tèges et de com­mu­ni­cants qui a fait de cette mili­tante éco­lo­giste de 15 ans un pro­duit mar­ke­ting. La gamine, dépres­sive à onze ans, atteinte d’un syn­drome d’Asperger, de trouble obses­sion­nel com­pul­sif et de mutismes élec­tif, est plus à plaindre qu’à blâ­mer. Sa phy­sio­no­mie fer­mée, son regard sévère comme il convient à celle qui porte la jus­tice imma­nente, s’accordent par­fai­te­ment au rôlede moderne Cas­sandre qu’on lui fait jouer, éri­gée en prof de morale éco­lo­gique. Sa totale absence de doute en fait une sorte de Savo­na­role à bon­net de l’idéologie envi­ron­ne­men­tale, qui jette l’anathème éco­lo­gique en appe­lant à la repen­tance cli­ma­tique. Mal­heur à qui ose­rait dénon­cer la super­che­rie ou blas­phé­mer contre lanou­velle icône : ses dévots ont tôt fait de dres­ser des bûchers moraux pour faire rôtir l’hérétique.La mal­heu­reuse Gre­ta, pour­tant, n’est que le porte-éten­dard sym­bo­lique et provisoire(une mode chasse l’autre) de la nou­velle reli­gion, qui uti­lise la réa­li­té du réchauf­fe­ment cli­ma­tique – quelles qu’en soient les causes –, pour convaincre l’espèce humaine de sa propre noci­vi­té : l’homme détrui­rait néces­sai­re­ment une nature qu’il mal­traite depuis l’origine et qui se por­te­rait beau­coup mieux sans lui…Nous por­te­rions ain­si le poids d’une sorte de péché ori­gi­nel dont le sens et le sujet auraient été per­ver­tis, à tra­vers une concep­tion dans laquelle l’être humain ne serait plus la plus belle créa­ture de Dieu, que le Très-Haut a vou­lu faire à son image, qu’il a éle­vée au-des­sus des anges eux-mêmes par l’Incarnation de Son Fils et à laquelle Il a confié sa créa­tion ; mais au contraire, un gêneur et un des­truc­teur dont l’existence et la pro­li­fé­ra­tion cau­se­rait la ruine de Gaïa, la Terre-mère (mais mère de qui ?). 

La suite