You are currently viewing Ni homard, ni kébab : cette France qu’oublient les macronistes
French Junior Minister and Government's spokesperson Sibeth NDiaye arrives to attend the Bastille Day military parade down the Champs-Elysees avenue in Paris on July 14, 2019. (Photo by Lionel BONAVENTURE / AFP)

Ni homard, ni kébab : cette France qu’oublient les macronistes

FIGAROVOX.- Sur CNews, la porte-parole du gou­ver­ne­ment Sibeth Ndiaye a décla­ré qu’elle com­pre­nait l’indignation des Fran­çais, qui « ne mangent pas du homard tous les jours, bien sou­vent c’est plu­tôt du kébab ». Entre cette décla­ra­tion et ses tenues jugées peu pro­to­co­laires, beau­coup d’internautes lui reprochent de man­quer de digni­té dans sa repré­sen­ta­tion de l’État…

David DESGOUILLES.- Que vou­lez-vous ? Nous sommes dans la fameuse « dis­rup­tion » macro­niste. Il faut cas­ser les codes. Peut-être fau­drait-il pro­fi­ter d’un pro­chain rema­nie­ment pour modi­fier l’intitulé de sa mis­sion : « Secré­taire d’État auprès du Pre­mier ministre, porte-parole et char­gée de la disruption ».

Une ou deux fois, cela passe pour une gaffe, mais au bout d’un cer­tain nombre de polé­miques, on croi­rait à de la provocation ?

Peut-être ne s’agit-il ni de gaffes, ni d’une pro­vo­ca­tion. Peut-être s’agit-il seule­ment d’un relâ­che­ment natu­rel. Il est bien pos­sible que Sibeth Ndiaye et toute la garde rap­pro­chée qui entoure Emma­nuel Macron depuis le prin­temps 2016 soient sin­cè­re­ment convain­cus et impré­gnés de l’idée qu’ils incarnent le « Nou­veau Monde » et qu’à ce titre, ils doivent impo­ser de nou­veaux codes à un pays qu’ils consi­dèrent comme archaïque, rin­gard, rance. Ils les imposent, comme le Bour­geois gen­til­homme en son temps, « sans le savoir ».

La suite