Ni homard, ni kébab : cette France qu’oublient les macronistes
French Junior Minister and Government's spokesperson Sibeth NDiaye arrives to attend the Bastille Day military parade down the Champs-Elysees avenue in Paris on July 14, 2019. (Photo by Lionel BONAVENTURE / AFP)

Ni homard, ni kébab : cette France qu’oublient les macronistes

FIGAROVOX.- Sur CNews, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a déclaré qu’elle comprenait l’indignation des Français, qui « ne mangent pas du homard tous les jours, bien souvent c’est plutôt du kébab ». Entre cette déclaration et ses tenues jugées peu protocolaires, beaucoup d’internautes lui reprochent de manquer de dignité dans sa représentation de l’État…

David DESGOUILLES.- Que voulez-vous ? Nous sommes dans la fameuse « disruption » macroniste. Il faut casser les codes. Peut-être faudrait-il profiter d’un prochain remaniement pour modifier l’intitulé de sa mission : « Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, porte-parole et chargée de la disruption ».

Une ou deux fois, cela passe pour une gaffe, mais au bout d’un certain nombre de polémiques, on croirait à de la provocation ?

Peut-être ne s’agit-il ni de gaffes, ni d’une provocation. Peut-être s’agit-il seulement d’un relâchement naturel. Il est bien possible que Sibeth Ndiaye et toute la garde rapprochée qui entoure Emmanuel Macron depuis le printemps 2016 soient sincèrement convaincus et imprégnés de l’idée qu’ils incarnent le « Nouveau Monde » et qu’à ce titre, ils doivent imposer de nouveaux codes à un pays qu’ils considèrent comme archaïque, ringard, rance. Ils les imposent, comme le Bourgeois gentilhomme en son temps, « sans le savoir ».

La suite