Les Ter­riens du same­di ! : Yann Moix s’en prend à la police, un syn­di­cat va por­ter plainte

Les Ter­riens du same­di ! : Yann Moix s’en prend à la police, un syn­di­cat va por­ter plainte

Yann Moix dans Les Ter­riens du same­di le 22 sep­tembre 2018. Cap­ture d’é­cran / France 2

« Gros­sier sur la forme, indé­cent sur le fond », a réagi le ministre de l’Intérieur Gérard Col­lomb. Il condamne les pro­pos de l’écrivain dans l’émission de Thier­ry Ardis­son selon les­quels les poli­ciers « chient dans leur froc ».

Yann Moix a‑t-il pré­vu de déclen­cher une polé­mique chaque semaine ? Une semaine après s’être atta­qué aux joueurs de l’équipe de France, le nou­veau chro­ni­queur des Ter­riens du same­di sur C8 s’en est pris à la police. Face au jour­na­liste Fré­dé­ric Plo­quin venu pro­mou­voir son livre La peur a chan­gé de camp (Albin Michel) et à deux poli­ciers qui témoi­gnaient éga­le­ment, l’ex-polémiste d’On n’est pas cou­ché a décla­ré : « Si vous venez dire ici que les poli­ciers ont peur, vous savez bien que la fai­blesse attise la haine : dire que vous chiez dans votre froc, alors que vous faites un métier qui devrait prendre cette peur en compte…», a‑t-il dit sans ter­mi­ner son raisonnement.

 a éga­le­ment accu­sé les poli­ciers de se « vic­ti­mi­ser à lon­gueur d’émission de télé­vi­sion » alors que leurs « cible pré­fé­rées sont les pauvres et les milieux défa­vo­ri­sés ». « Je suis moi-même spec­ta­teur du har­cè­le­ment que vous pra­ti­quez sur des gens inof­fen­sifs (…) parce que, effec­ti­ve­ment, la peur au ventre, vous n’avez pas les couilles d’aller dans des endroits dan­ge­reux », a‑t-il ajouté.

La suite