Val-de-Marne : un chauf­feur de bus gifle un col­lé­gien qui l’au­rait insul­té, la RATP ouvre une pro­cé­dure disciplinaire

Val-de-Marne : un chauf­feur de bus gifle un col­lé­gien qui l’au­rait insul­té, la RATP ouvre une pro­cé­dure disciplinaire

Le chauf­feur s’est vu signi­fier une pro­cé­dure dis­ci­pli­naire de la part de la direc­tion de la RATP. (LOIC VENANCE / AFP)

La gifle, fil­mée et dif­fu­sée sur inter­net, a pro­vo­qué un débat sur les réseaux sociaux. Un chauf­feur de bus de la RATP va pas­ser en conseil dis­ci­pli­naire pour avoir giflé un col­lé­gien qui l’au­rait insul­té jeu­di, dans le sec­teur de la mai­rie d’Ar­cueil (Val-de-Marne), indique l’o­pé­ra­teur de trans­ports dimanche 16 septembre.

Le chauf­feur de la ligne 323 a expli­qué à son enca­dre­ment qu’aux alen­tours de midi jeu­di, un jeune gar­çon « aurait tra­ver­sé de manière dan­ge­reuse la route devant le bus », le for­çant à « piler pour évi­ter de le per­cu­ter », « met­tant par la même occa­sion en dan­ger les voya­geurs », d’a­près la RATP.

Le machi­niste s’a­dresse alors à l’a­do­les­cent pour le « ser­mon­ner et lui expli­quer qu’il est très dan­ge­reux de tra­ver­ser dans ces condi­tions ». Le jeune gar­çon lui aurait répon­du par des insultes, aux­quelles le chauf­feur a réagi en des­cen­dant du bus pour aller lui don­ner une gifle.

Après avoir infor­mé son enca­dre­ment de l’in­ci­dent, le chauf­feur s’est vu signi­fier une pro­cé­dure dis­ci­pli­naire ven­dre­di de la part de la direc­tion de la RATP. Il « a recon­nu avoir agi sous le coup de l’é­mo­tion, regret­tant son geste », pré­cise la RATP, qui « condamne fer­me­ment ce geste », « contraire aux prin­cipes et aux valeurs d’une entre­prise de ser­vice public ».

La suite