Alexandre Benal­la ou Inci­ta­tus en Macronie

Alexandre Benal­la ou Inci­ta­tus en Macronie

Ras­su­rons tout de suite le bour­geois apeu­ré, nous ne sommes pas à la veille d’un 6 février fâchiste ou d’un Grand Soir bol­ché­vique, mais ce qui se passe en Macro­nie tend à prou­ver que le sys­tème répu­bli­cain est bien à bout de souffle. Le Sau­veur qui devait réfor­mer ce sys­tème véro­lé d’une cin­quième répu­blique putas­sière, vient de se prendre les babouches dans le tapis de prière.

Le scan­dale Benal­la au-delà de son côté grand-gui­gno­lesque, vient de mettre en évidence,

  • L’existence d’une offi­cine tenue par des pieds-nicke­lés qui trainent en bande, dégui­sés en CRS pour chas­ser du mani­fes­tant (assez mal­adroi­te­ment, vu les images, d’ailleurs),
  • Un adjoint du chef de cabi­net d’Emmanuel Macron (le Benal­la en ques­tion) qui obtient d’immenses res­pon­sa­bi­li­tés en un temps record, qui cumule un grand nombre de pri­vi­lèges (bras­sard de CRS, voi­ture équi­pée des der­niers équi­pe­ments de police, port d’arme accor­dé par Macron après plu­sieurs refus, loge­ment de fonc­tion pres­ti­gieux quai Bran­ly, soit l’ancienne rési­dence d’Anne et de Maza­rine Pin­geot sous Fran­çois Mit­ter­rand) et qui béné­fi­cie de la plus grande man­sué­tude pour des fautes com­mises. Der­nière révé­la­tion en date, Benal­la dis­po­sait de l’habilitation « secret défense » (ce qui s’expliquerait offi­ciel­le­ment par sa pré­sence qua­si per­ma­nente auprès du Gau­lei­ter pro­vi­soire délé­gué par l’Europa Reich).
  • Un secré­taire d’état char­gé des rela­tions avec le Par­le­ment, délé­gué géné­ral de La répu­blique en marche (LREM), le rebelle Chris­tophe Cas­ta­ner, qui se fout ouver­te­ment des fran­çais, affir­mant que Benal­la était en charge des bagages des joueurs de l’équipe de France de foot (à 10 000€ men­suels quand même. Ça va créer des vocations).
  • Un ministre de l’intérieur qui n’a rien vu, rien enten­du… et qui balance la patate chaude vers l’Élysée et le Pré­fet de police… Gone with the wind (jeu de mot lyonnais) …

La suite