You are currently viewing Près de 300 per­sonnes en garde à vue après la vic­toire de l’é­quipe de France

Près de 300 per­sonnes en garde à vue après la vic­toire de l’é­quipe de France

Des inci­dents ont écla­té en début de soi­rée à Paris. @ AFP

À Paris, 102 per­sonnes ont été inter­pel­lées, alors que la fête a tour­né court dimanche soir sur les Champs-Ély­sées. 90 d’entre elles ont été pla­cées en garde à vue, selon les chiffres officiels.

En fin de soi­rée, l’at­mo­sphère s’est alour­die sur les Champs-Ély­sées où une ambiance « bon enfant » régnait depuis la vic­toire des Bleus face à la Croa­tie. Mais c’é­tait sans comp­ter la pré­sence de cas­seurs… Nous fai­sons le point sur les dif­fé­rents inci­dents qui ont émaillé les célé­bra­tions pour la vic­toire des Bleus, dans la capi­tale, mais éga­le­ment dans d’autres villes.

Lun­di matin, les auto­ri­tés ont fait savoir que près 292 per­sonnes avaient été pla­cées en garde à vue en France, dont 90 à Paris et 18 à Lyon. Qua­rante-cinq poli­ciers et gen­darmes ont par ailleurs été bles­sés au cours des inci­dents mais aucun ne l’a été gravement.

● Affron­te­ments entre cas­seurs et CRS

Des cas­seurs ont lan­cé à par­tir de 23 heures des pro­jec­tiles, comme des bou­teilles, sur les forces de l’ordre, qui ont répon­du avec des tirs de gaz lacry­mo­gènes, témoigne note jour­na­liste Jean-Bap­tiste Semerd­jian sur Twitter.

La suite