Quand l’E­tat décide l’a­ban­don du pro­jet d’aé­ro­port à Notre-Dame-des-Landes.
|

Quand l’E­tat décide l’a­ban­don du pro­jet d’aé­ro­port à Notre-Dame-des-Landes.

Ain­si, l’aé­ro­port de Notre-Dame-des-Landes ne ver­ra pas le jour, et c’est tant mieux ! Ce pro­jet qui ne cor­res­pon­dait plus aux enjeux éco­no­miques ni aux pro­blé­ma­tiques envi­ron­ne­men­tales de l’Ouest de la France a, enfin, été aban­don­né, même si, en défi­ni­tive, les pré­cé­dents gou­ver­ne­ments n’a­vaient jamais vrai­ment pris les moyens de l’im­po­ser, comme si eux-mêmes n’y croyaient pas… La déci­sion de l’État est rai­son­nable et elle signale, au contraire de ce que disent MM. Alain Duha­mel et Bru­no Retailleau, une reprise en main par l’État de la « déci­sion poli­tique » quand les pré­dé­ces­seurs de M. Macron à l’Élysée avaient renon­cé à faire preuve d’au­to­ri­té tout en se plai­gnant désor­mais de la déci­sion prise, non par une assem­blée par­le­men­taire ni par quelques bureau­crates minis­té­riels, mais par la magis­tra­ture suprême de l’État et par son chef de gou­ver­ne­ment. Un vieil ami roya­liste me souf­flait tout à l’heure que ce retour de la déci­sion d’État s’ap­pa­ren­tait à la prise du pou­voir du jeune Louis XIV après que son « par­rain » Maza­rin ait ren­du son âme à Dieu : désor­mais, le maître, c’é­tait lui, et aujourd’­hui, l’État c’est Macron, rajou­tait-il, avec un air amu­sé. Et de sou­pi­rer, tout d’un coup mélan­co­lique d’un temps ancien qu’il avait bien connu, entre La Nation Fran­çaise et la Nou­velle Action Fran­çaise : « Ah, mais qui sera le Mau­rice Cla­vel des zadistes, et le Pierre Bou­tang du pré­sident de la Répu­blique ? Ils manquent au roya­lisme, ces deux-là ! ». Cette for­mule, qui peut sem­bler bien sibyl­line à tous ceux qui ne connaissent pas l’his­toire du roya­lisme de la seconde moi­tié du XXe siècle, méri­te­ra, un jour pro­chain, une plus large expli­ca­tion… Mais je sais qu’elle par­le­ra déjà à quelques vieux monar­chistes qui ne déses­pèrent pas, mais s’impatientent…

La suite