You are currently viewing Le lea­der serbe du Koso­vo Oli­ver Iva­no­vic assas­si­né en pleine rue

Le lea­der serbe du Koso­vo Oli­ver Iva­no­vic assas­si­né en pleine rue

© Armend Nima­ni, AFP | Oli­ver Iva­no­vic a été tué par balles dans la par­tie serbe de la ville Mitro­vi­ca (archives).

Une figure poli­tique serbe du Koso­vo, Oli­ver Iva­no­vic, a été tuée, mar­di matin, dans le nord du ter­ri­toire. L’as­sas­si­nat de ce modé­ré a pro­vo­qué l’an­nu­la­tion d’une réunion à Bruxelles entre des repré­sen­tants serbes et koso­vars albanais.

Un lea­der poli­tique serbe du Koso­vo, Oli­ver Iva­no­vic, a été tué par balles à Mitro­vi­ca, ville du nord du ter­ri­toire, mar­di 16 jan­vier. Pre­mière consé­quence de l’as­sas­si­nat : les repré­sen­tants serbes ont annu­lé une réunion à Bruxelles avec leurs homo­logues koso­vars albanais.

Oli­ver Iva­no­vic, 64 ans, a été assas­si­né vers 7 h 15 (GMT), alors qu’il arri­vait à la per­ma­nence de son par­ti, située à Mitro­vi­ca-Nord, selon une source poli­cière. « Nous ne savons tou­jours pas qui pour­rait être der­rière cette attaque menée depuis un véhi­cule qui rou­lait », a décla­ré à l’AFP le pro­cu­reur public Shy­q­ri Syla.

Un mois avant le dixième anni­ver­saire de la pro­cla­ma­tion d’in­dé­pen­dance du Koso­vo – que les Serbes refusent tou­jours de recon­naître –, cet assas­si­nat est de nature à tendre davan­tage la situa­tion dans cette ville divi­sée entre quar­tiers serbes au Nord (13 000 habi­tants) et alba­nais au Sud (72 000 habitants).

La suite