You are currently viewing L’A­frique Réelle N°94 – Octobre 2017
|

L’A­frique Réelle N°94 – Octobre 2017

SOMMAIRE

Dos­sier : Angola

  • - Une éco­no­mie du tout pétrole sinistrée
  • - Une guerre civile de 25 ans

Dos­sier : Algérie

  • - Les des­sous de l’éviction d’Ab­del­mad­jid Tebboune
  • - L’armée pour­rait-elle jouer un rôle dans le dénoue­ment de la crise poli­tique et institutionnelle ?
  • - Entre dés­in­dus­tria­li­sa­tion et effon­dre­ment de la rente pétrolière
  • - A tra­vers la presse algérienne

His­toire :

La ques­tion « berbériste »

Edi­to­rial de Ber­nard Lugan :

Algé­rie et Ango­la : le double naufrage

En Algé­rie et en Ango­la, la chute des prix du pétrole a mis au grand jour les graves pro­blèmes com­muns à ces deux pays, tous deux créa­tions colo­niales dont les mou­ve­ments de libé­ra­tion furent mili­tai­re­ment vain­cus par les forces de l’ancien colonisateur.

Contrai­re­ment à ce que pré­tendent les his­toires offi­cielles de ces deux pays, ce n’est en effet pas par les armes que les indé­pen­dances ont été obte­nues, mais parce que Paris et Lis­bonne en déci­dèrent ain­si. En don­nant le pou­voir aux deux frac­tions les plus extré­mistes de leur prisme poli­tique natio­na­liste, à savoir le FLN en Algé­rie et le MPLA (Mou­ve­ment popu­laire de libé­ra­tion de l’Angola) en Angola.

Résul­tat, les deux pays ont immé­dia­te­ment connu deux guerres civiles. En Algé­rie, l’insurrection kabyle fut vite répri­mée, mais en Ango­la, l’UNITA pour­sui­vit le com­bat jusqu’en 2002.

L’Algérie et l’Angola ont pareille­ment vécu de la mono­pro­duc­tion des hydro­car­bures et n’ont pas diver­si­fié leurs éco­no­mies : 90% de leurs expor­ta­tions et 80% de leurs recettes fis­cales ont ain­si pour ori­gine le pétrole.

A l’époque colo­niale, Por­tu­gais et Fran­çais avaient au contraire créé des éco­no­mies diver­si­fiées et pros­pères, repo­sant sur un maillage de PME par­ti­cu­liè­re­ment per­for­mantes et sur une agri­cul­ture flo­ris­sante et exportatrice.

La suite