You are currently viewing La mise en scène de Mar­lène Schiap­pa ou le fémi­nisme ver­sion télé-réalité

La mise en scène de Mar­lène Schiap­pa ou le fémi­nisme ver­sion télé-réalité

Cré­dits pho­to : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT/AFP

La secré­taire d’É­tat Mar­lène Schiap­pa mise beau­coup sur une com­mu­ni­ca­tion directe, confon­dant proxi­mi­té et moder­ni­té avec la légè­re­té et l’ad­dic­tion aux réseaux sociaux d’une ado­les­cente. Mais ce fai­sant elle pose des actes qui donnent à voir sa concep­tion du fémi­nisme 2.0 : Mme Schiap­pa vit son minis­tère et son fémi­nisme comme une télé­réa­li­té, un filtre média­tique s’in­ter­po­sant entre elle et la réalité.

Le der­nier épi­sode en date la met en scène sur Twit­ter déam­bu­lant dans le quar­tier de la Cha­pelle. Des femmes avaient témoi­gné du har­cè­le­ment de rue qu’elles subis­saient de la part d’hommes occu­pant lit­té­ra­le­ment l’es­pace. On se sou­vient de la réponse de Cathe­rine de Haas, sug­gé­rant d’é­lar­gir les trot­toirs et d’a­mé­lio­rer l’é­clai­rage. C’é­tait une mau­vaise réponse appor­tée à ce qui est deve­nu un pro­blème de socié­té, mais elle avait au moins le mérite de recon­naître la réa­li­té de ce pro­blème et donc de recon­naître la parole des femmes victimes.

M. Schiap­pa a appor­té une réponse autre­ment plus dom­ma­geable à la cause des femmes :

La suite