You are currently viewing Les mau­vais chiffres du Par­ti socialiste

Les mau­vais chiffres du Par­ti socialiste

L’é­lec­tion pri­maire de la Belle Alliance popu­laire a‑t-elle tenu ses pro­messes ? Ce lun­di matin, la par­ti­ci­pa­tion annon­cée s’é­lè­ve­rait à 1,6 mil­lions de votants. Une mobi­li­sa­tion à la mesure des espé­rances affi­chées par les organisateurs. 

Mais ces chiffres sont-ils sin­cères ? Bien des obser­va­teurs en doutent, à l’exemple du blo­gueur Laurent de Bois­sieu dont nous par­ta­geons les cal­culs ci-dessous. 

Qu’il s’a­gisse de la par­ti­ci­pa­tion ou du nombre de voix obte­nues par cha­cun des can­di­dats, entre les chiffres don­nés hier soir et ceux annon­cés ce matin, un coef­fi­cient mul­ti­pli­ca­teur très homo­gène semble avoir été appli­qué. Aus­si le Par­ti socia­liste est-il soup­çon­né d’a­voir men­ti sur la mobi­li­sa­tion tout en res­pec­tant l’is­sue du vote des par­ti­ci­pants, cela à la faveur d’un « bidouillage » effec­tué au cours de la nuit…

Selon France Info, il y aurait même « cinq rai­sons de dou­ter de la sin­cé­ri­té des résul­tats » : « des chiffres de par­ti­ci­pa­tion annon­cés un peu vite » ; « une impos­si­bi­li­té de recou­per les résul­tats » ; « des soup­çons de bidouillage sur la par­ti­ci­pa­tion » ; « un ama­teu­risme tech­nique récur­rent » ; « un manque de trans­pa­rence depuis le début ». C’est le « ser­vice public » qui l’affirme !