Jean de France : réalité de la monarchie

Jean de France : réalité de la monarchie

L’image négative qu’ont les Français de la monarchie ne correspond pas du tout à la réalité. Deux siècles et des poussières d’histoire officielle ont brouillé les faits, et imposé l’image parfaitement loufoque d’un roi stupide et cruel se pavanant au milieu d’un peuple exsangue, réduit à la famine et au désespoir. C’est du moins la façon dont nos manuels présentaient naguère l’Ancien Régime. Mais la réalité historique est tout à fait différente.

Voyez d’ailleurs les monarchies qui nous entourent , le Royaume-Uni, l’Espagne, la Belgique, plus au nord les Pays-Bas, la Suède, le Danemark, la Norvège : les souverains y ont toujours été considérés et respectés comme d’authentiques défenseurs des libertés publiques. Et, souvent comme les garants de l’unité nationale, qui préserve la paix civile, contre les ferments de la division, qui attise les haines. Y aurait-il encore une Belgique sans le roi Albert II ? Les rivalités communautaires, exacerbées par la compétition électorale, auraient sans doute précipité la désagrégation du pays. Est-ce cela, la modernité ? La réduction d’un pays à ses communautés ?

En Allemagne, qui est pourtant une République fédérale, les princes issus des anciennes maisons souveraines sont reconnus comme des hommes libres dont la parole est écoutée, car ils ne sont pas soumis aux logiques partisanes. Le duc de Bavière, par exemple, s’est naturellement imposé comme le représentant de cet espace culturel bien particulier qu’est la Bavière. Tout le monde lui reconnaît ce rôle qu’il incarne à merveille, et de façon très moderne. C’est pareil dans le Bade-Wurtemberg : rien ne se passe sans que l’on consulte mon oncle. Parce que l’histoire de sa famille se confond avec celle de cette terre.

Plus la mondialisation s’accélère et plus les peuples ont besoin de repères historiques, physiques et culturels. Croyez-moi : la monarchie est une idée neuve en Europe !

Source : www.la-couronne.org