Mieux que la race, le royaume

Mieux que la race, le royaume

Un pre­mier roi fut sacré à Reims voi­là mille deux cents ans. Une expo­si­tion et un livre célèbrent cet anniversaire.

Le récit natio­nal est sans doute utile mais à condi­tion de tout réci­ter, y com­pris ce qui consti­tue encore la colonne ver­té­brale de la France : mille ans de royau­té tenace pour consti­tuer un pays. Il y a mille deux cents ans, Louis le Pieux était sacré roi à Reims. Une expo­si­tion est consa­crée à cet évé­ne­ment fon­da­teur au palais du Tau. Le 8 octobre, une céré­mo­nie salue­ra la mémoire de tous les rois qui y furent sacrés, en pré­sence de Charles-Phi­lippe d’Or­léans, duc d’An­jou. Le palais du Tau conserve des reliques excep­tion­nelles de cette his­toire sacrée, de Louis le Pieux à Charles X, comme les restes de la Sainte Ampoule. Un livre vient saluer l’é­vé­ne­ment, Le Sacre du roi, de Patrick Demouy, médié­viste. C’est une somme impres­sion­nante, qui réunit une ico­no­gra­phie excep­tion­nelle (très bien repro­duite) et expose les tenants et abou­tis­sants poli­tiques et mys­tiques du sacre des rois de France. Consta­tant que « c’est la dis­tance men­tale qui crée l’in­com­pré­hen­sion », l’au­teur s’ef­force d’a­bo­lir cette dis­tance en expli­quant, en mon­trant, en tra­dui­sant l’or­do de Charles V (repro­duit et tra­duit inté­gra­le­ment pour la pre­mière fois), de 1365, manuel litur­gique et trai­té poli­tique, qui per­met de péné­trer au cœur du sym­bole. « Le rôle de l’his­to­rien n’est pas aujourd’­hui d’en juger la per­ti­nence, mais de la déga­ger de l’obs­cu­ri­té entre­te­nue par des siècles de légendes noires, de mani­pu­la­tions idéo­lo­giques et de lec­tures ana­chro­niques. » On ne sau­rait mieux dire, et Le Sacre du roi vient réta­blir, avec science, jus­tesse et sans polé­mique, un pan essen­tiel de l’his­toire de France, où la béné­dic­tion appe­lée sur la tête du chef implo­rait « que dans ses juge­ments il soit d’une équi­té sin­gu­lière ». Voi­là une « valeur » toute simple, bien facile à com­prendre et bien propre à enraciner.

  • 1200e anni­ver­saire du sacre de Louis le Pieux, palais du Tau, 2 place du Car­di­nal Luçon, Reims, jus­qu’au 2 novembre 2016, tél. 03 26 47 81 79.
  • Patrick Demouy, Le Sacre du roi, édi­tions La Nuée bleue – Place des Vic­toires, sep­tembre 2016, 288 pages, 45 euros.