Com­mu­ni­qué : Anka­ra, sou­tien sans faille au ter­ro­risme islamiste
|

Com­mu­ni­qué : Anka­ra, sou­tien sans faille au ter­ro­risme islamiste

ChaupradeCom­mu­ni­qué d’Aymeric Chau­prade, dépu­té fran­çais au Par­le­ment européen

En abat­tant un Su-24 russe volant en Syrie à la fron­tière avec la Tur­quie, Anka­ra a clai­re­ment mon­tré son sou­tien sans faille au ter­ro­risme isla­miste de Daech comme d’Al-Nosra.

Déjà obsé­dé par le dan­ger irré­den­tiste kurde, le Pré­sident Erdo­gan n’a eu de cesse d’aider l’Etat isla­mique à liqui­der la résis­tance des Persh­mer­gas, en fer­mant sa fron­tière aux bles­sés, en accep­tant la vente du pétrole de l’État isla­mique sur son ter­ri­toire, en ser­vant de plaque tour­nante au recru­te­ment des com­bat­tants étran­gers venus s’enrôler sous la ban­nière de Daech et en dis­tri­buant aux finan­ciers de Daech l’argent col­lec­té dans le monde entier.

Le MIT, le ser­vice de ren­sei­gne­ment turc, joue éga­le­ment au même jeu dan­ge­reux avec l’Etat isla­mique que l’ISIS pakis­ta­naise joue avec les talibans.

Cette poli­tique turque à tous les niveaux – poli­tique, mili­taire, finan­cière et logis­tique – n’est pas nou­velle ni même éton­nante : MM. Erdo­gan et Davu­to­glu sont le reflet de l’idéologie des Frères musulmans.

Jouant le pire en Syrie et en Irak, la Tur­quie pra­tique éga­le­ment ce jeu trouble en Libye armant les fac­tions isla­mistes ral­liées à l’Etat isla­mique. Isla­miste, sou­tien actif du ter­ro­risme isla­miste, mau­vais allié de l’OTAN et éter­nel plai­gnant contre l’Europe, pra­ti­quant le chan­tage à tous les niveaux, sur tous les sujets et sys­té­ma­ti­que­ment, la Tur­quie n’a déci­dem­ment rien à faire dans l’Union euro­péenne ; sa poli­tique doit être acti­ve­ment combattue.

Vu sur le blog d’Aymeric Chauprade