Accueil du site > Le royalisme > Petite promenade en royalisme > Quelques dates > Toussaint

Toussaint

mercredi 28 décembre 2016 , par Action Française

Dans les années 20, avoir des convictions politiques à contre courant demandait un sacré courage. Les coups, mais parfois les balles, aussi, volaient bien bas. L’année 1923 sera, par exemple, une année noire pour les royalistes. Le 22 janvier Germaine Berton, prostituée proche de l’untra-gauche, assassine Marius Plateau, dirigeants des Camelots de plusieurs coups de pistolets. Elle sera acquittée ! Le 24 novembre, c’est l’assassinat de Philippe Daudet maquillé en suicide. En 1928, l’année où les Camelots fêtent leurs vingts ans, c’est au tour de Jean Guiraud d’être assassiné. Etc...

Les royalistes ont de la mémoire. Il est logique de les retrouver lors de la Toussaint, un petit partout en France, rendre un hommage à leurs morts, à ceux qui le furent de mort violente, comme aux autres (majoritaires, Dieu merci !). A Paris, c’est le cimetière de Vaugirard, qui concentre nombre de tombes de Camelots, qui voit traditionnellement leur visite.