Accueil du site > Le royalisme > Petite promenade en royalisme > Quelques dates > 21 janvier

21 janvier

mercredi 28 décembre 2016

Le procès de Louis XVI qui s’appuie principalement sur l’accusation de trahison envers la patrie est pour le moins contestable. Dans son testament politique (Déclaration à tous les français) le roi s’explique longuement sur les raisons de sa fuite, qui est essentiellement une évasion d’une capitale où il est maintenu prisonnier, afin d’organiser un nouveau rapport de forces avec l’Assemblée, en vue de proposer une nouvelle constitution équilibrant mieux les pouvoirs.

En fait, la condamnation de Louis XVI était inscrite d’office dans son procès, les révolutionnaires désirant par cet acte rendre irréversible la révolution et interdire tout retour à la royauté.

Avec le temps, cet acte cruel nous apparaît pour ce qu’il est véritablement : dérisoire. Aucun acte, aussi radical qu’ils soit, ne peut effacer la mémoire, ne peut effacer les succès d’un régime qui a littéralement fait notre pays. Du 21 janvier, jour sombre, les royalistes ont donc fait une fête. De retour impossible à la royauté il n’y a pas, puisque l’Histoire n’est jamais écrite et reste toujours à faire, et que la monarchie possède des réponses pertinentes pour la situation présente dés qu’on veut bien se donner la peine d’y songer.